ETUDES MARKETING - RECHERCHES PROSPECTIVES - CONSEIL STRATEGIQUE
 PROGRAMMES DETAILLES : ETUDE DISPONIBLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

METHODOLOGIE

 


DESSERTS ET EN-CAS SUCRES
Comment profiter de leur dynamisme ?

Un relais de croissance à optimiser

La consommation de "dessert" et d’en-cas "sucrés" se développent, lors des repas comme au moment des pauses de la journée ou en soirée.

Le discours diététique déculpabilise le plaisir sucré : Le consommateur cherche désormais à associer plaisir et équilibre.

Quels produits et avec quels mix pour bien répondre ?

L’offre s’est considérablement renforcée et sa présence démultipliée tant en GMS que dans les circuits traditionnels ou alternatifs.

L’innovation même de rupture est bien accueillie si elle respecte certaines règles.

Cette étude club disponible sur les desserts et en-cas sucrés analyse les attitudes des consommateurs comme elle explore les perceptions et besoins des Distributeurs.

 

LES FAMILLES  "DESSERTS" ET "EN-CAS SUCRÉS"

Les entretiens ont porté sur ces produits, consommés en semaine et le dimanche :

Gâteaux et pâtisseries, tartes, crêpes et gaufres

Cake / quatre-quarts / gâteau basque / far breton / cheescake
Autre gâteau (mille-feuilles /éclair /fraisier /moka /baba /délice aux noix…)
Petits fours sucrés / macaron…
Tarte aux fruits (tarte Tatin / tarte citron…)
Crêpe / gaufre

Biscuits secs sucrés

Biscuits (sablés / petit beurre / biscuits au chocolat / cookies / biscuits fourrés…)

Confiserie de chocolat barres

Chocolat en tablette / carrés de chocolat
Petits chocolats / chocolats en boîte / rocher au chocolat…
Barre chocolatée (de type Mars, Twix, Lion,…)
Barre aux céréales

Yaourts, fromages blancs et desserts à base de lait / Desserts en boîte

Yaourt nature consommé non sucré
Yaourt nature sucré (déjà sucré ou sucré par soi ou ajout de confiture, miel…)
Yaourt aux fruits (avec morceaux ou aromatisés)
Yaourt dessert (type façon tarte citron, crumble…)
Fromage blanc, petit suisse ou fromage frais consommés non sucrés
Fromage blanc, petit suisse ou fromage frais sucrés (
déjà sucrés ou sucrés par soi)
Yaourt à boire (bouteille et berlingot)
Crème dessert /crème caramel /mousse /liégeois /riz au lait /flan /île flottante…
Crème dessert en boîte / gâteau de riz en boîte,…

Fruits et fruits transformés

Fruits frais
Salade de fruits / fruits au sirop
Compote / fruit cuit avec sucre
Compote / fruit cuit sans sucre ajouté ou allégé en sucre

Glaces et desserts glacés

Glace ou sorbet à partager
Dessert glacé (vacherin / omelette norvégienne / profiterole / bûche glacée…)
Glace ou sorbet à partager
Dessert glacé (vacherin / omelette norvégienne / profiterole / bûche glacée…)

Barre glacée / esquimau / cône / pot / mystère…

Viennoiseries

Viennoiserie (croissant / pain au chocolat / pain au raisins / brioche / chausson aux pommes)

"DESSERTS" ET "EN-CAS SUCRÉS"

Une démarche d’étude approfondie :

° 5 groupes consommateurs
° 540 interviews en face-à-face – échantillon représentatif –
° 10 entretiens avec des responsables des principales enseignes

 

SOMMAIRE DE L'ETUDE

Important : Le mot "dessert" renvoie au dessert de fin de repas et aux en-cas pris dans la journée ou la soirée.

INTRODUCTION

SYNTHESE MANAGERIALE

RESULTATS DETAILLES ET ANALYSE

 

1. Le profil des consommateurs de "dessert" :
2. Territoire et limites du dessert :
    • 2.1. "Desserts or not desserts"
    • 2.2. Les desserts, le sucré et les gourmandises
3. Les pratiques :
    • 3.1.Les situations sucrées ou situations "dessert" et en-cas sucrés
    • 3.2.Les lieux de consommation des "desserts" et en-cas sucrés
    • 3.3.L’intensité des pratiques
    • 3.4.Les fréquences de consommation de "desserts" et en-cas sucrés
    • 3.5.L’évolution des pratiques
4. Les "desserts" consommés :
    • 4.1. Les "desserts" et en-cas sucrés de la semaine et du dimanche
      • 4.1.1. Principaux produits / ensemble des occasions repas et hors repas
      • 4.1.2. Les familles principales
      • 4.1.3. Détail des consommations
    • 4.2. Les situations "dessert" et en-cas sucrés habituelles, exceptionnelles et à la marge
    • 4.3. Les desserts consommés selon les occasions
      • 4.3.1. Repas : déjeuner et dîner
      • 4.3.2. Les choix de "desserts" et en-cas sucrés selon les fréquences de consommation
      • 4.3.3. Hors repas : en-cas dans la journée et en-cas en soirée
5. Origine des desserts :
    • 5.1. Les lieux d’achat selon les produits
    • 5.2. Image des circuits
      • 5.2.1. Boulangeries-pâtisseries
      • 5.2.2. Points chauds
      • 5.2.3. Distributeur automatique
      • 5.2.4. Grandes surfaces
    • 5.3. La place du fait-maison
      • 5.3.1. Pratiques et évolution
      • 5.3.2. Image des principales préparations
      • 5.3.3. Quelques attentes de préparations et aides toutes prêtes
6. Les attitudes à l’égard des desserts :
    • 6.1. La quantification des attitudes-clés
    • 6.2. L’utile et l’agréable
    • 6.3. Les desserts, le plaisir et la santé
    • 6.4. L’appréciation de la simplicité vs la sophistication
    • 6.5. Les attitudes à l’égard des préparations toutes prêtes
7. L’image des principaux desserts :

 

8. Les champs de l’innovation :
    • 8.1. Les principes et critères
    • 8.2. Quelques exemples de desserts attirants ou inquiétants
9. Les perceptions des distributeurs :
    • 9.1. Le rayon ultra frais laitier
      • 9.1.1. Desserts ou yaourts
      • 9.1.2. La gestion de l’espace et les nouveautés
      • 9.1.3. La perception des produits et innovation
    • 9.2. Les desserts en rayon traiteur LS
      • 9.2.1. Le positionnement du rayon et le sucré
      • 9.2.2. La perception des produits
    • 9.3. Les desserts en rayon surgelés
      • 9.3.1. Produits perçus dynamiques
      • 9.3.2. Produits perçus en déclin et attentes
    • 9.4. Les desserts en rayon épicerie
      • 9.4.1. Les familles dynamiques
      • 9.4.2. Les produits en situation de faiblesse et attentes
    • 9.5. Le rayon boulangerie-pâtisserie

Un rapport de 114 pages de données, analyses et commentaires

Voir ci-après le Bon de souscription "Offre exceptionnelle"


haut-de-page